29 December 2012

Le vrai de vrai Calisson d'Aix

En Provence, pas un Noël sans Calissons... ça serait aussi grave que d'oublier de décorer son sapin !




Pour 50 calissons
150 g de melon confit (sans colorant)
50 g de confiture d'abricot
300 g de poudre d'amande fraîchement moulue
200 g de sucre glace
1 c à c d'eau de fleur d'oranger
2 ou 3 gouttes d'extrait d'amande amère (seulement si on aime)

Pour le glaçage royal
1 blanc d’œuf (35 g) battu en neige ferme
150 g de sucre glace

A l'aide d'un hachoir électrique, mixer finement le melon confit et la confiture d'abricot. Transvaser dans le bol d'un robot et ajouter l'eau de fleur d'oranger, l'amande amère (facultatif), la poudre d'amande et le sucre glace. Mélanger jusqu'à ce que la pâte forme une boule.

Mettre la pâte d'amande entre deux feuilles de papier sulfurisé et l'abaisser à 1 centimètre d'épaisseur avec un rouleau à pâtisserie. Retirer la feuille du dessus et laisser sécher la pâte pendant 2 heures au moins.

[Pour la manœuvre (optionnelle) consistant à recouvrir le dessous des calissons de pain azyme (comme ceux du commerce) voir la note 2 en fin de recette.]

Former les calissons à l'aide d'un "découpoir à calissons" ou, si vous n'en avez pas, avec un petit emporte-pièce rond (de 3 cm de diamètre) qui donne aussi un joli résultat. Récupérer les chutes de pâte d'amande et recommencer jusqu'à épuisement.

Déposer les calissons sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé saupoudré (sans excès) de sucre glace. Laisser sécher toute une nuit.

Le lendemain, préparer le glaçage royal en mélangeant l'œuf battu en neige au sucre glace. Le résultat doit avoir la consistance d'une crème fraîche épaisse et ne doit pas être coulant.

Tremper le dessus de chaque calisson dans le glaçage, égoutter et reposer sur le papier sulfurisé. Le glaçage va se lisser tout seul. Laisser sécher toute une nuit dans un endroit tempéré.

Voilà, vous savez tout de la vraie recette du vrai Calisson d'Aix. C'est un peu longuet, mais pas difficile du tout…

Note 1 : j'ai volontairement omis de décrire la manœuvre consistant à recouvrir le dessous des calissons de pain azyme (comme ceux du commerce). On peut très bien le faire à la maison. Et je le fais d'ailleurs sans difficulté (comme sur la photo). Mais c'est de loin ce qu'il y a de plus long. S'il y a des puristes intéressés par le procédé, je l'expliquerai volontiers.

Note 2 : alors la voila ma fameuse manip pour faire des calissons jolis comme tout avec le pain azyme et tout et tout.
Donc, après avoir retiré la feuille de papier sulfurisé du dessus de la pâte d'amande, la remplacer par une feuille de pain azyme (attention, il en existe de différentes épaisseurs... pour les calissons, elle doit être fine). Poser votre emporte-pièce sur la feuille de pain azyme. A l'aide d'un petit couteau bien aiguisé (un Opinel sera parfait aussi) découper l'épaisseur de pain azyme en longeant l'intérieur de l'emporte pièce. Enfoncer ensuite votre emporte-pièce. Voila, c'est fait... vous avez un joli calisson bien découpé. Recommencer jusqu'à épuisement de la pâte après avoir trempé votre découpoir dans un bol d'eau tiède, ce qui lui évitera de devenir collant et assurera une découpe parfaite jusqu'au bout. Laisser sécher toute une nuit et procéder au glaçage comme décrit plus haut.

22 December 2012

Nougat glacé aux fruits rouges

Comment ça ? La bûche, on n'en peut plus...



Nougat glacé aux fruits rouges (10 parts)

60 g d'amandes mondées concassées
40 de sucre en poudre
80 g de cranberries séchées coupées en petits morceaux
80 g d'écorce d'orange confite coupées en dés
40 g de Grand-Marnier

200 g de framboises + 1 cuillère à café de jus de citron

3 blancs d'œufs + 1 pincée de sel
40 g de sucre en poudre
40 g de miel doux liquide

30 cl de crème liquide très froide

+ fruits rouges pour la déco
+ coulis de framboises pour servir


Deux jours à l'avance, préparer les amandes caramélisées, les fruits confits et le coulis de framboises.
Dans une poêle, faire chauffer à feu moyen les amandes et le sucre. Remuer sans cesse avec une cuillère en bois jusqu'à ce que le caramel soit bien doré. Étaler les amandes sur une feuille de papier sulfurisé jusqu'à leur complet refroidissement.

Faire mariner les cranberries et l'écorce d'orange confite dans le Grand-Marnier.

Mixer les framboises et le jus de citron. Passer le coulis à travers une passoire afin d'en éliminer les graines. Réserver au frigo.

La veille, préparer la meringue en montant au batteur électrique les blancs d'œufs avec une pincée de sel. Quand ils sont bien fermes, faire chauffer le sucre et le miel dans une petite casserole. Dès que de grosses bulles se forment (118°C, si vous avez un thermomètre de cuisson), verser en filet sur les blancs d'œufs tout en continuant à battre jusqu'à leur complet refroidissement.

Préparer la crème montée (chantilly non sucrée).

Le montage. Incorporer délicatement la crème à la meringue. Ajouter le coulis de framboises puis ajouter les amandes et les fruits confits.

Verser dans des empreintes individuelles en silicone et laisser prendre au congélateur pendant la nuit.

Démouler et décorer avec les fruits rouges 15 minutes avant de servir. Accompagner d'un coulis de framboises.

Vous pouvez opter pour une version plus classique en versant l'appareil à nougat glacé dans un petit moule à cake (haut et étroit) ou dans un moule à bûche. Dans ce cas, ne pas oublier de chemiser le moule de papier sulfurisé.

12 December 2012

Goûter de filles


Zéro garçon à l'horizon.
Trop de chance, on va se préparer un bon goûter... et rapido !



Pour 10 gâteaux crouti-fondants
4 œufs  
300 g de sucre  
200 g de très bon chocolat noir  
50 g de beurre  
50 g de farine 
+  en option, 50 g de noix de pécan coupées en morceaux (ou noix, noisettes...)
 
Préchauffer le four à 160°C - chaleur tournante
 

Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie (ou au four à micro-ondes, puissance mini). Mélanger au fouet les œufs et le sucre. Ajouter la farine, le chocolat fondu et les noix de pécan.
Verser 2 centimètres de pâte dans des ramequins en verre beurrés (plutôt larges et bas donc...) ou dans des caissettes à tartelettes (vous devrez alors utiliser des empreintes en silicone  pour les maintenir).
Faire cuire pendant 12 à 15 minutes en surveillant. La pâte va gonfler et se craqueler (signe que c'est presque prêt). L'intérieur doit rester mi-cuit : on peut le voir grâce aux craquelures justement.
Sortir du four même si les gâteaux ont l'air d'être un peu mous (pas trop quand même). Ils vont durcir en refroidissant.

25 November 2012

Biscuits de Noël finlandais - Finske pinner*

Direction la Finlande, heureuse patrie des Finske pinner*, parfaits biscuits de Noël. Pas compliqués et vite faits.
- What else ?
Ben ils restent très bons, très longtemps... qui dit mieux ?


 
Pour 60 biscuits
220 g de sucre
120 g de beurre mou (pas fondu)
1/2 c à c d'extrait d'amande amère
250 g de farine
2 c à c de levure chimique
1 œuf
+ un peu de lait et des amandes effilées pour la déco

Pour le glaçage

150 g de sucre glace
1/2 c à c d'extrait d'amande amère
3 c à s de lait

Préchauffer le four à 160°C - chaleur tournante.

Dans un grand saladier, battre le beurre et le sucre à l'aide d'un fouet (électrique si possible) jusqu'à ce que le mélange s'aère et blanchisse. Ajouter l'extrait d'amande amère et l’œuf. Battre de nouveau pour homogénéiser la préparation. Tamiser la farine et la levure avant de les verser en une seule fois dans le mélange au beurre. Travailler à la main jusqu'à ce qu'une boule de pâte souple se forme. Vous verrez, c'est facile et ça va très vite.

Diviser la pâte en 6 parts que vous étalerez en bandes de 25 x 5 cm. Badigeonner de lait et parsemer d'amandes effilées avant de faire cuire 8 à 10 minutes sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Penser à bien espacer les bandes car elles vont gonfler pendant la cuisson. La pâte, qui doit rester souple au centre, doit à peine dorer sur les côtés. Attention, trop cuits, les biscuits seraient secs (dommage) alors que leur texture est tendre.

Laisser refroidir 5 minutes et découper chaque bande de pâte en biais afin d'obtenir 10 à 12 biscuits. Ne pas les déplacer car il reste à les décorer.

Préparer le glaçage en incorporant au sucre glace 2 ou 3 cuillerées à soupe de lait et l'extrait d'amande amère. Ajouter le lait très progressivement car le glaçage doit rester épais afin de ne pas trop s'étaler sur les biscuits. Faire couler le glaçage sur les biscuits à l'aide d'une fourchette trempée dans le mélange ou en utilisant une poche à douille munie d'un embout de 2 millimètres, ce qui est plus pratique.




* en norvégien, ça veut dire Bâtons finlandais.

28 October 2012

Biscuits de Noël suédois - Drömmar*

Comment ça c'est pas encore Noël ?
Ben oui, mais là on s'entraîne...
4 ingrédients archi basiques + zéro matos = de jolis biscuits sablés.
Vite faits et vite cuits. Trop forts ces suédois !



Pour 50 biscuits
180 g de beurre mou (surtout pas fondu)
170 g de sucre
le zeste finement râpé d'une orange bio (ou 1 c à c d'extrait de vanille ou d'amande amère)
1 c à c de bicarbonate alimentaire
250 g de farine
+ 18 amandes mondées et sucre glace pour la déco

Préchauffer le four à 150°C - chaleur tournante.

Dans un grand saladier, battre le beurre et le sucre à l'aide d'un fouet (électrique si possible) jusqu'à ce que le mélange s'aère et blanchisse. Ajouter le zeste d'orange et le bicarbonate. Battre de nouveau pour homogénéiser la préparation. Terminer en versant la farine en une seule fois. Travailler à la main jusqu'à ce qu'une boule de pâte très souple se forme. Vous verrez, c'est facile et ça va très vite.
Diviser la pâte en 5 parts que vous diviserez en 10 pour obtenir 50 morceaux.
Former des boules bien rondes que vous disposerez (sans les aplatir) sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Bien les espacer car elles vont beaucoup s'étendre pendant la cuisson.
Déposer une amande sur un tiers des biscuits.
Faire cuire pendant 12 minutes en surveillant attentivement. Les biscuits doivent rester très pâles et leur base doit à peine dorer.
Attendre quelques minutes avant de les transférer sur une grille car ils sont fragiles. Ils vont durcir et devenir très croustillants en refroidissant.
Saupoudrer un tiers des biscuits de sucre glace et conserver dans une boîte hermétique.

* Drömmar ça veut dire rêve.

13 October 2012

Brit trip #6 - Home made crumpets

Aujourd'hui est un grand jour : crumpets au petit-déj !
Mieux que des pancakes... avec tous ces trous qui se remplissent de beurre fondu et de confiture d'orange...
Trop forts ces anglais !




Pour 12 crumpets
225 g de farine
1 c à c de sel
250 g d'eau chaude (surtout pas bouillante)
1 c à c de levure de boulangerie instantanée (j'aime bien celle de Francine)

Remplir un petit verre d'eau chaude et y faire dissoudre la levure.
Tamiser la farine et le sel dans un saladier, ajouter l'eau chaude restante puis la levure dissoute. Mélanger au fouet à main afin d'homogénéiser la pâte.

Couvrir le saladier d'un torchon et laisser lever dans un endroit chaud pendant une heure. La pâte est alors couverte de petites bulles et a doublé de volume. Si elle semble trop épaisse (ça dépend de la farine), on peu la détendre avec 30 g (maxi) d'eau chaude. Dans ce cas, laisser reposer 10 minutes de plus.

Faire chauffer à feu moyen une poêle à fond épais beurrée. Beurrer également vos cercles à crumpets (ou cercles à œufs / à tartelettes). Placer les cercles dans la poêle et les remplir de pâte aux 3/4.



Faire cuire jusqu'à ce que la surface des crumpets soit couverte de petits trous et que la pâte soit entièrement prise. Retirer les cercles et vérifier que le dessous des crumpets est bien doré. C'est prêt. Mais on peut aussi les faire dorer une minute sur la deuxième face si l'on préfère.

Servir tout de suite et tout chauds, recouverts de beurre et de confiture d'orange. Et s'il en reste le lendemain ? On les toaste au grille-pain (méthode officielle !) avant d'ajouter beurre et confiture...

15 September 2012

Blueberry scones

Scone : a small, light, biscuitlike quick bread.

Pas vraiment un gâteau, ni même un biscuit.
C'est beaucoup mieux...



Pour 8 ou 10 grands scones triangulaires
280 g de farine
1 sachet de levure chimique (10 g)
50 g de sucre en poudre
2 pincées de sel
60 g de beurre froid coupé en petits morceaux
120 g de myrtilles frâiches
240 g de crème fraiche épaisse
+ 3 c à s de sucre pour la déco

Préchauffer le four à 180°C - chaleur ventilée.

Verser la farine, la levure, le sel et le sucre dans le bol d'un robot. Mélanger rapidement.
Ajouter le beurre et mélanger en utilisant la fonction "pulse" 5 ou 6 fois puis la crème fraiche et "pulser" de nouveau une dizaine de fois. La pâte ne forme pas encore une boule, elle est constituée de gros morceaux farineux.

Transférer la pâte sur un plan de travail fariné, ajouter les myrtilles et travailler délicatement à la main afin de ne pas écraser les fruits. Arrêter dès que la pâte se met en boule.

Former un disque de 20 cm de diamètre et de 4 cm d'épaisseur. Le badigeonner d'eau à l'aide d'un pinceau à pâtisserie avant de le saupoudrer de sucre en poudre. Découper 8 ou 10 scones et faire cuire pendant 12 minutes sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Les scones doivent à peine dorer.


Servis encore chauds ou tièdes, ces scones seront parfaits !
Tip of the day : pour des scones toujours aussi parfaits 2 ou 3 jours après, il suffit de les conserver dans une boite hermétique et de les faire réchauffer au four (therm. 6/7 - 180°C) par 2 ou 3, soigneusement protégés dans des papillotes de papier sulfurisé.

12 August 2012

On révise ses classiques - Les madeleines

Comment ça c'est désuet les madeleines ?
Mais alors, pas du tout...




Pour 16 madeleines
100 g de farine
120 g de sucre
100 g de beurre fondu (mais 50 g peuvent suffire)
2 œufs légèrement battus
1/2 zeste d'orange non traitée
1/2 c.à.c de levure chimique
Mélanger tous les ingrédients et laisser reposer la pâte au frais pendant 30 minutes : cela donne une jolie bosse à la cuisson.
Faire cuire pendant 10 à 15 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

04 July 2012

On révise ses classiques : panna cotta à la framboise

Encore une recette dans la série "Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?"
Super facile donc... mais aussi super rapide, super joli et bien sûr, inratable.
Toutes ces qualités dans une seule recette ? Trop forts ces italiens !


Pour 4 Panna cotta (ou 6 si vos moules sont petits)
25 cl de crème fleurette
25 cl de lait (entier ou demi écrémé)
50 g de sucre
1 sachet de 6 g de gélatine alimentaire en poudre Vahiné* (ou 3 feuilles de gélatine de 2 g)
145 g de coulis de framboise maison (= 125 g de framboises + 20 g de sucre)
+ fruits rouges ou coulis pour servir

Dans une petite casserole faire chauffer (et pas bouillir) le lait, la crème et de sucre. Au micro-ondes ça marche aussi.
Verser la gélatine en poudre dans 3 cuillerées à soupe d'eau froide. Mélanger et laisser gonfler pendant 3 minutes avant de l'incorporer à la crème (qui ne doit pas être bouillante : je sais j'insiste mais c'est important).
Préparer le coulis de framboises en mixant les fruits et le sucre jusqu'à ce que le mélange soit bien lisse. Passer au chinois pour éliminer toutes les graines.
Quand la crème est froide, ajouter le coulis et répartir dans des moules à flans ou petits verres que vous aurez trempés dans l'eau (sans les essuyer) pour faciliter le démoulage.
Couvrir d'un film alimentaire et faire prendre au réfrigérateur pendant 3 ou 4 heures.
Au moment de servir, démouler et décorer de fruits rouges et/ou de coulis maison.

* Ceci n'est pas un message publicitaire. J'utilise ce produit parce qu'il est très pratique et qu'il donne des Panna cotta bien crémeuses.
Contrairement aux indications données par Vahiné, je n'utilise qu'un seul sachet. C'est largement suffisant et je préfère la Panna cotta quand elle n'est pas trop figée.

26 May 2012

Tartelettes financiers aux framboises

Cette recette est, j'ose le dire, parfaite (simple & chic à la fois). C'est bête, c'est pas moi qui ai eu l'idée.
Vous entendrez des Ohhh et des Ahhh sortir de la bouche de vos copines... et elle fera de votre goûter-party un pur moment culte.



Pour 12 "petites tartelettes" (version très perso d'une idée piquée à Arnaud Delmontel)
100 g de beurre
160 g de sucre glace
80 g de poudre d'amande
60 g de farine
3 blancs d’œufs
10 c à c de bonne confiture de framboise (sans pépins c'est mieux)
400 g de belles framboises
sucre glace

Préchauffer le four à 160°C - chaleur ventilée.

Dans une petite casserole, faire fondre le beurre à feu moyen jusqu'à ce qu'il prenne une jolie couleur dorée (= beurre noisette). Réserver et laisser refroidir (après avoir filtré avec une passoire à thé si nécessaire).
Beurrer un moule à muffins (oui, même s'il est en silicone) et le réserver au réfrigérateur.
Dans un saladier, mélanger le sucre glace, la farine et la poudre d'amande. Ajouter les blancs d’œufs puis le beurre. Fouetter afin d’homogénéiser la pâte.
Dresser les financiers à l'aide d'une poche à douille (c'est vraiment plus simple et beaucoup plus rapide) au fond des empreintes à muffins. Ne pas mettre trop de pâte car la base des tartelettes ne doit pas être trop épaisse.
Faire cuire pendant 8 à 10 minutes. Les financiers vont encore durcir en refroidissant, il faut donc arrêter la cuisson dès qu'ils commencent à blondir (trop cuits, ils seraient secs, dommage). Patienter quelques minutes avant de les démouler.
TIP of the day : si les financiers ont gonflé pendant la cuisson, il suffit de les aplanir avec le dos d'un cuillère à soupe dès leur sortie du four.

Dressage : recouvrir chaque financier d'une cuillerée de confiture de framboise. Disposer joliment les framboises et saupoudrer d'un voile de sucre glace.

23 April 2012

Rock'n'scones

Rock'n'Love (You instead dans le texte) : la musique, l'amour, la bière et les scones...

T in the park (THE festival rock british) comme si on y était ! Plus anglais, y a pas !



Rock'n'love, un film de David MacKenzie, sorti le 18.04 




Pour 15 scones very creamy (d'après une recette de Smitten kitchen)
280 g de farine
1 sachet de levure chimique (10 g)
3 c à s de sucre en poudre
1/2 c à c de sel
60 g de beurre froid coupé en petits morceaux
60 g de cranberries séchées (ou de raisins secs ou le zeste râpé d'une orange bio / d'un citron bio...)
240 g de crème fraiche épaisse

Préchauffer le four à 180°C - chaleur ventilée.

Verser la farine, la levure, le sel et le sucre dans le bol d'un robot. Mélanger rapidement.

Ajouter le beurre et mélanger en utilisant la fonction "pulse" 5 ou 6 fois. Verser les cranberries et "pulser" une seule fois.
Ajouter enfin la crème fraiche et "pulser" de nouveau une dizaine de fois. La pâte ne forme pas encore une boule, elle est constituée de gros morceaux farineux.

Transférer la pâte sur un plan de travail fariné et la travailler à la main pour en faire une boule. L'étaler à l'aide d'un rouleau à pâtisserie jusqu'à ce qu'elle ait 2,5 cm d'épaisseur puis découper les scones avec un emporte-pièce de 6 cm de diamètre.

Faire cuire pendant 12 minutes sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Les scones doivent à peine dorer.

Servis encore chauds ou tièdes, ces scones seront absolument parfaits !

Tip of the day : pour des scones toujours aussi parfaits 2 ou 3 jours après, il suffit de les conserver dans une boite hermétique et de les faire réchauffer au four (therm. 6/7 - 180°C) par 2 ou 3, soigneusement protégés dans des papillotes de papier sulfurisé.

04 April 2012

Blueberry cake - Gâteau aux myrtilles

Des fruits tous les jours ? Évidemment que je suis pour !
...
Bien sûr que ça compte aussi dans les gâteaux !



Pour un gâteau carré de 20 cm de côté
100 g de beurre mou
le zeste râpé d'un citron bio
180 g de sucre
1 gros œuf
230 g de farine
2 c à c de levure chimique
200 g de myrtilles fraîches
180 g de buttermilk (ou 90 g de yaourt nature mélangé à 90 g de lait)

+ 2 c à s de sucre pour la déco

Préchauffer le four à 160°C - chaleur ventilée.

Dans un grand saladier battre le beurre, le sucre et le zeste de citron avec un fouet électrique jusqu'à ce que le mélange blanchisse et devienne crémeux. Ajouter l’œuf et battre de nouveau.

Dans un autre récipient, saupoudrer les myrtilles avec une partie de la farine (50 g par ex.).

Tamiser le reste de farine avec la levure avant de l'incorporer par petites quantités au mélange beurre-sucre. Alterner avec le buttermilk. Terminer en ajoutant délicatement les myrtilles.

Beurrer et chemiser un moule carré (de 20 cm de côté) de papier sulfurisé. Y verser la pâte et la saupoudrer de 2 cuillerées à soupe de sucre. Faire cuire pendant 40 minutes. A mi-cuisson, protéger le gâteau avec une feuille d'alu afin d'éviter qu'il ne dore trop.

Grâce aux myrtilles et au buttermilk ce gâteau est très moelleux et reste parfait pendant 2 ou 3 jours.

24 March 2012

Palets bretons

Comment ça c'est classique les palets bretons ?
Peut-être, mais est-ce que tout le monde a la recette ?


Pour 30 biscuits (5,5 cm de diamètre)
250 g de farine
1/2 sachet de levure chimique
150 g de sucre
4 belles pincées de fleur de sel
4 jaunes d’œufs
150 g de beurre mou (surtout pas fondu)
2 c à s d'eau si nécessaire
+ 1 jaune d’œuf dilué avec 1 c à s d'eau pour dorer
+ 1 moule à muffins pour la cuisson

Dans un grand saladier, mélanger tous les ingrédients secs (farine, levure, sucre et sel). Ajouter les jaunes d’œufs et le beurre coupé en petits morceaux. Travailler à la main (ça colle, c'est normal) jusqu'à ce que la pâte soit bien homogène. Elle doit être très souple. Si ce n'est pas le cas, ajouter 1 ou 2 c à s d'eau.

Préchauffer les four à 180°C - chaleur ventilée.

Diviser la pâte en 30 morceaux et roulez-les en boules avant de les aplatir au fond des empreintes à muffins beurrées. À l'aide d'un pinceau, dorer les biscuits avec le jaune d’œuf préalablement mélangé à 1 c à s d'eau.
Faire cuire pendant 12 à 15 minutes. Bien surveiller car la surface des palets ne doit pas être trop dorée. Les biscuits vont durcir et devenir croquants en refroidissant. Sortir du four, patienter 2 minutes et retourner délicatement le moule sur une grille. Les palets vont se détacher tout seuls.

23 February 2012

Cranberry & marshmallow cupcakes

J'avoue... je n'ai jamais pu résister à ces petits gâteaux coiffés de montagnes de "marshmallow"...




Pour 12 cupcakes
175 g de sucre
175 g de beurre mou (surtout pas fondu)
175 g de farine
1/2 sachet de levure
3 œufs
100 g de cranberries séchées coupées en morceaux

Pour le glaçage "Marshmallow"
120 g de sucre en poudre
2 c à s d'eau
3 petits blancs d'œufs extra frais (ou 2 gros)
1 pincée de sel
quelques gouttes de colorant rouge
12 marshmallows


Préchauffer le pour à 150°C – chaleur ventilée.

Les cupcakes. Mélanger le beurre mou et le sucre à l'aide d'un batteur électrique pendant 3 minutes. Le mélange doit blanchir et devenir mousseux. Ajouter les œufs un par un tout en continuant à battre. Incorporer délicatement la farine tamisée avec la levure. Ajouter les cranberries et verser la pâte dans un moule à cupcakes chemisé de caissettes. Faire cuire à four doux (150°C, therm. 4) pendant 15 minutes. Les cupcakes doivent à peine dorer.

La meringue. Monter les blancs (et la pincée de sel) en neige ferme. Dans une petite casserole, faire un sirop avec le sucre, le Golgen Syrup et l'eau. Faire cuire jusqu'à ce qu'il atteigne la température de 120°C (= il doit avoir épaissi et être constellé de toutes petites bulles / cela prend 3 ou 4 minutes). Quand le sirop est prêt, le verser sur les blancs en neige tout en les battant à petite vitesse. Ajouter le colorant puis augmenter la vitesse (pas trop) jusqu'à ce que le mélange épaississe, refroidisse et devienne brillant.
Garnir les gâteaux de glaçage à l'aide d'une petite spatule et décorer avec les bonbons.
*Golden syrup : sirop de sucre ambré fait à partir de sucre de canne. On le trouve aujourd'hui assez facilement dans le rayon Épicerie anglaise des grandes surfaces, dans les Monoprix (euh, plus à Aix depuis quelques mois), Lafayette gourmet

12 February 2012

Gâteau choco-noisettes

Ce gâteau, je ne vois rien de mieux pour regarder la neige tomber...



Pour le gâteau
125g de très bon chocolat noir (70% de cacao)
5 blancs d’œufs montés en neige ferme
125g de poudre de noisette (moulue par vos soins, c'est meilleur)
200g de sucre glace
30g de farine
1/2 sachet de levure chimique

Pour la ganache aux noisettes
100g de très bon chocolat noir (70% de cacao)
100g de crème fleurette bien froide
100g de noisettes torréfiées (10 min. au four) et concassées

Préchauffer le four à 150°C - chaleur ventilée.

Faire fondre le chocolat tout doucement au bain-Marie.

Dans un grand saladier, tamiser le sucre glace, la farine et la levure. Ajouter les blancs montés en neige ferme et mélanger délicatement à l'aide d'une spatule. Incorporer la poudre de noisette puis le chocolat.

Beurrer et chemiser de papier sulfurisé un petit moule à manqué (20cm de diamètre) avant d'y verser la pâte. Faire cuire pendant 30 minutes. Piquer un couteau à lame pointue pour vérifier la cuisson du gâteau. Il doit en ressortir "pas tout à fait sec".

Laisser tiédir avant de démouler sur une grille.

Décorer le gâteau une fois refroidi (de préférence, juste avant de servir). Préparer la ganache en faisant fondre le chocolat au bain-Marie. Lisser avec un fouet à main et ajouter immédiatement la crème froide. Lisser de nouveau en prenant soin de ne pas incorporer d'air dans la crème (les petites bulles à la surface du gâteau, personne ne trouve ça très joli). Avec cette méthode, la consistance de la ganache est idéale (ni trop coulante, ni pas assez). En recouvrir le gâteau et décorer de noisettes.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...