27 December 2006

Bûche glacée "White Christmas"


Mon petit grigri pour bien terminer l'année : cette jolie bûche glacée toute simple et toute blanche. C'est un délice et sa réalisation est d'une facilité déconcertante... l'enfance de l'art !




Pour une grande bûche (12 parts)
Meringue (base de la bûche)
3 blancs d’œufs très frais
2 fois leur poids en sucre semoule

Crème glacée
1 litre de crème glacée (maison ou pas) du parfum de votre choix (aux brisures de marrons glacés par exemple)
Crème Chantilly

440 ml de crème fleurette (très froide)
3 c à s de sucre glace

Préchauffer le four à 100°C

Fouetter les blancs d'œufs avec un batteur électrique. Quand ils sont presque fermes, ajouter progressivement le sucre en pluie tout en continuant à battre. La meringue doit devenir très ferme et bien brillante. A l'aide d'une spatule, déposer la meringue sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé en lui donnant la forme d'un long rectangle (10 x 35 cm).
Faire cuire à four très doux (100°C) pendant 1h30. Laisser refroidir complètement avant de décoller le papier sulfurisé. La meringue doit être très croquante. Vous pouvez la préparer plusieurs jours à l'avance.

Le jour du montage de la bûche : préparer la Chantilly en montant la crème fleurette (très froide) à l'aide d'un fouet électrique. Quand elle est bien ferme, ajouter délicatement le sucre glace.
A l'aide d'une cuillère, d
époser la crème glacée sur la meringue et recouvrir de Chantilly que vous lisserez avec une spatule.
Décorer si vous voulez.
Conserver la bûche au congélateur et sortez-la 10 minutes avant de la servir.

07 December 2006

Petites lunes aux pignons - Pignolats

Noël sans ces petits croissants de lune est ici, en Provence, une chose impensable... aussi terrifiante que de passer Noël sans sapin!





Pour 40 à 50 petites lunes
150 g de pignons finement concassés
150 g d'amandes (mondées ou pas) finement concassées
300 g de farine, T65 de préférence
2 blancs d’œufs
4 c à s d'eau de fleur d'oranger
300 g de sucre
40 ml d'eau

Pour décorer

1 blanc d’œuf
150 g environ de pignons






Préparer un sirop en faisant fondre à feu doux 300 g de sucre dans 40 ml d'eau. Retirer du feu.

Dans un grand saladier, mélanger les pignons, les amandes, la farine, les 2 blancs d’œufs et l'eau de fleur d'oranger jusqu'à ce que l'ensemble soit homogène.
Ajouter ce mélange au sirop et remettre à chauffer quelques minutes sans jamais cesser de remuer. Il s'agit là de l'étape très collante de la recette ! Ne pas vous décourager, le plus dur est fait.
Quand la pâte est suffisamment ferme, la transvaser dans un autre récipient pour accélérer son refroidissement. La pâte va alors se raffermir.
Si la pâte vous paraît toujours trop molle, vous pouvez lui ajouter très progressivement des amandes, des pignons, du sucre et de la farine en parts égales.

Faire préchauffer le four (150°C)

À l'aide d'une petite cuillère, prélever des petits morceaux de pâte que vous façonnerez en forme de petits croissants. Les disposer sur une feuille de papier sulfurisé.
Badigeonner chaque biscuit de blanc d’œuf à l'aide d'un pinceau. Il ne reste plus qu'à les recouvrir de pignons... j'avoue quand même que c'est un peu long. Badigeonner de nouveau de blanc d’œuf et faire cuire pendant 15 petites minutes si votre four est à chaleur tournante (un peu plus longtemps si ce n'est pas le cas). Les Pignolats doivent tout juste commencer à dorer et leur cœur doit rester moelleux.
Voilà, c'est prêt... et je peux aller choisir mon sapin !